Young adult

Le goût amer de l’abîme

le goût amer de l'abîme

 

Titre : Le goût amer de l’abîme
Auteur :
 Neal Shusterman
Editions : Nathan
Genre : Young adult
Sortie : 30 août 2018
Pages : 400
Prix : 16.95€ en broché / 12.99€ en E-book

 

 

Résumé

Caden est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui s’intéresse à l’athlétisme et aux jeux vidéo. Pourtant, il adopte un comportement de plus en plus étrange aux yeux de ses parents : il marche seul et pieds nus dans les rues, craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer… Dans son esprit, Caden est devenu le passager d’un navire voguant sur des mers déchaînées.
Lorsque cela devient trop difficile pour lui de garder le contact avec la réalité, ses parents doivent l’interner en asile psychiatrique. Commence pour le jeune homme un long voyage qui doit le mener au plus profond des abysses, au risque de s’y noyer…
Inspiré d’une histoire vraie, un roman d’une justesse incroyable sur les maladies mentales.


avis 6

Merci à ma librairie pour leur confiance

Voilà un sujet fort qui est abordé ici. Une histoire poignante et qui nous fait beaucoup réfléchir.

Nous suivons l’histoire de Caden, un adolescent de quinze ans qui commence petit à petit à avoir des symptômes de schizophrénie. Au fur et à mesure de ces comportements étranges, ses parents le mettront en centre psychiatrique, pour l’aider. Sauf qu’il sera difficile d’entrevoir la réalité pour Caden, entre paranoïa et lucidité, il ne sait plus ce qui est vrai ou non.

Ce qui est plaisant dans cette histoire, c’est que tout est du point de vue de Caden. Ainsi, dans les premières lignes j’avais au début du mal à comprendre l’histoire, mais petit à petit on s’y fait et je trouve ça très prenant.

Le fait de voir tout de son point de vue permet de mieux le comprendre et d’avoir de l’empathie pour le personnage principal. Ça le rend attachant.

Plus on avance dans l’histoire et plus il est facile pour nous de comprendre ses hallucinations qui au début nous paraissent abstraites.

J’aime beaucoup ce genre de livre qui aborde des sujets comme ça. L’auteur a su l’aborder d’une belle manière.

En conclusion, le goût amer de l’abîme est une histoire prenante et touchante. On est facilement attaché aux personnages de Caden, vu que le roman est de son point de vue à lui. Une histoire que je conseille pour les personnes aimant ce genre de sujet.

4

«Je trouvais fascinant que des gens puissent vivre si proches – qu’on puisse être littéralement entourés de milliers de gens qui ne soient qu’à quelques centimètres de soi – tout en restant complètement isolé.»

 

Publicités

4 commentaires sur “Le goût amer de l’abîme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s