Esclave des sens (Psi-Changeling #1)

Psi-changeling T1 Esclave des sens

«- Non ! Hurla-t-il de rage. Je ne te laisserai pas mourir ! Tu m’appartiens et je ne te laisserai pas me quitter. Tu es à moi. A moi !»

séparation (4)

Titre : Esclave des sens Auteur : Nalini Singh
Editions : Milady   Genre : Bit-lit
Sortie : 18 décembre 2011    Pages : 412

séparation (4)

Résumé : Dans un monde où les émotions sont interdites, les Psys punissent toute forme de désir. Sascha Duncan fait exception à la règle. Lucas Hunter est un métamorphe avide de sensations. Il est bien décidé à trouver le meurtrier qui a tué sa compagne de meute. Sascha sera son ticket d’entrée… Il découvrira vite que cette Psy en apparence froide comme la glace est capable d’éprouver des émotions… et qu’elle fascine l’animal en lui. Pris au milieu de leurs deux univers en conflit, Lucas et Sascha doivent jouer leurs rôles… ou tout sacrifier pour goûter au plaisir interdit.


avis (1)

Une bit-lit qui m’a beaucoup été conseillée. Un univers que j’avais hâte de découvrir !

L’histoire est celle de Sasha une Psi. Celle-ci depuis son enfance cache ses sentiments, car chez les psi, ressentis des émotions, est interdits, s’ils s’en rendent compte, il la mette dans un centre de réadaptation et elle finira comme un légume. Cette dernière pour conclure une affaire entre sa race et celle des Changeling, va devoir rester en contact avec Lucas. Sauf que ce dernier risque de représenter une menace pour elle, car elle a de plus en plus de mal face à lui, de contrôler ses émotions.

Dès les premières lignes on est intrigué par l’univers qui est à la fois original et intriguant. Un univers que je n’ai vu dans aucun autre bit-lit. Pour une fois, on ne rencontre pas des vampires comme dans beaucoup de ce genre d’histoire, mais des créatures particulières, qu’on ne rencontre nulle part ailleurs.

La fin nous apporte de nouvelle révélation dans l’univers des psi et changeling, qui pourrait bien remettre pleins de choses en question pour l’avenir.

Sasha est une Psi. Elle fait partie d’une race qui depuis l’instauration du « silence », rejette tout type d’émotion. Si un psi ressent des émotions il est considéré comme « impur » et envoyée dans un centre où on fait de lui un légume. C’est pire que la mort.

Lucas est un Changeling. Les changeling est une race mi-animal, mi-humaine. Ils ont une forme humaine, mais peuvent se transformer en animal. Certain sont des loups, d’autres des léopards. Lucas est justement un Léopard. Il est très dominateur et féroce de par son côté bestial. De plus, il a un fort caractère.

Style d’écriture était vraiment trop descriptifs pour moi parfois, mais on l’oublie vite, car l’histoire est vraiment géniale.

En conclusion, c’est une belle histoire d’amour entre Lucas et Sasha qu’on lit, de plus on découvre bien l’univers qu’est celle des psis et des changelings. Un univers original et riche.

A lire absolument !

A lire absolument !

Publicités

L’Amant éternel – (CONFRÉRIE DE LA DAGUE NOIRE #2)

la confrérie de la dague noire T2.jpg

« Je déteste l’anonymat de l’acte. Je déteste les douleurs dans la poitrine après. Je déteste les odeurs sur mon corps et mes cheveux quand je rentre. Mais ce que je déteste le plus, c’est savoir que je vais devoir le faire encore parce que si je ne le fais pas, je pourrais blesser l’un d’entre vous. »


Titre : L’Amant éternel Auteur : J.R Ward
Editions : Milady   Genre : Bit-lit, romance
Sortie : 9 janvier 2015    Pages : 549


Parmi les membres de la Confrérie, Rhage est le vampire qui a le plus gros appétit. C’est aussi le meileur combattant, le plus rapide à réagir et l’amant le plus avide. Tout cela parce qu’en lui se consume un sort terrible lancé par la Scribe Virgin.

Dominé par ce côté très sombre de lui-même, Rhage craint à chaque fois que son dragon intérieur est libéré de devenir un danger pour ceux qui l’entourent. Quand Mary Luce tombe dans le milieu des vampires de façon totalement involontaire, elle doit compter sur la protection de Rhage. Bientôt il sait que Mary éprouve la même attraction que lui et il a bien l’intention de la faire sienne…


Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Cette histoire m’a bouleversé, fait pleuré, émeu. Oui, je sais, je n’ai pas l’air original, je dis ça de beaucoup de livres, mais franchement il m’a pris le coeur. Après avoir suivi dans le premier tome l’histoire d’amour entre Beth et Kolher, nous découvrons ici celle de Rhage et Mary. Mary n’est pas n’importe qui, car elle n’est pas comme eux, elle est humaine. Voilà tout le problème de cette histoire d’amour.

A côté de cela nous continuons à suivre les éradiqueurs et leurs envies d’éliminer la race des vampires. Ainsi que la confrérie qui essaie de protéger leur espèce.

Mais sinon, cette histoire d’amour. Que dire, elle est magnifique, bouffante, troublante. Cette relation se passe entre Mary et Rhage. Mary, une fille ordinaire, qui travaille comme bénévole à SOS suicide. Elle a eu une leucémie dans le passé qui malheureusement pour elle, fait une récidive. De l’autre, on a Rhage, un vampire d’une merveilleuse beauté, mais touché par une malédiction qui le ronge.

Chacun on leur problème et leur secret, qui les pousse à s’aimer, mais en même temps, à vouloir s’éloigner l’un de l’autre. Cela rend leur relation difficile. Rhage éprouve une sensation nouvelle pour Mary, une sensation qu’il n’avait jamais ressentie auparavant.

Je trouve que la lecture en général de cette saga est facile et rapide à lire, malgré le fait qu’il y ait au moins cinq cents pages à chaque roman.

Puis il y a cette fin… je ne dévoilerais rien, mais elle est tellement belle et inattendu.

En conclusion, c’est une magnifique histoire d’amour entre deux personnages torturé et fou l’un de l’autre. Sa fin a su me mettre les larmes aux yeux de bonheurs vers la fin. L’auteur à une belle écriture, fluide et facile à lire.

set of star rating symbols

Une excellente lecture !


Chroniques sur les tomes précédent :

couv20342521


Avis partenaires :

Fifty Shades Darker
Mélie Grey
Passion livres

L’amant ténébreux (Confrérie de la dague noire #1)

confrérie de la dague noire 1 l'amant ténébreux.jpg

«Il prit une profonde inspiration et vida ses poumons dans un cri puissant. Le son vibra dans toute la pièce, résonna contre les portes, les armes au sol, le miroir de la salle de bains. Les bougies flamboyèrent furieusement, leurs longues langues de feu léchant les murs, avides de liberté et de destruction. Kolher hurla jusqu’à ce qu’il sente que sa gorge allait exploser et que sa poitrine le brûle. »


Titre : L’Amant ténébreux Auteur : J.R Ward
Editions : Milady   Genre : Bit-lit, romance
Sortie : 10 juin 2010    Pages : 559


Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…


Alors alors, que dire de ce premier tome ? J’ai beaucoup aimé ! Dès le début, l’auteur nous plonges dans son univers en nous offrant le lexique de celui-ci. En effet, nous nous retrouvons dans un monde de vampire différent de ce qu’on peut voir d’habitude et c’est plaisant.

Au début, le livre m’a énormément attiré et comme à chaque fois, avant de lire un livre je me renseigne beaucoup. J’avais vu pas mal de bonnes critiques, mais aussi des mauvaises. J’avais donc peur, comme ces dernières, d’être déçu de ma lecture. En lisant, j’ai compris pourquoi l’histoire pouvait déranger certaine personne. La romance qui a lieu entre les deux protagonistes est assez rapide, voir trop rapide, ce qui peut agacer certain d’entre nous. Pour ma part, cela ne m’a pas gêné, car j’ai pris en compte que ce n’est pas une romance entre deux humains normaux, mais entre deux vampires, je me suis donc plongé dans l’univers que nous offre l’auteur. Ainsi, j’ai pu comprendre plus aisément et l’accepté plus facilement, qu’une romance naisse si rapidement entre ces deux personnages.

Nous suivons l’histoire de Kolher, dernier vampire de son espèce pur-sang, qui a un caractère très fougueux et qui fait bien évidemment partie de la confrérie de la dague noire. Il va avoir pour mission d’aider Beth dans sa transition en vampire, elle qui est mi-humaine, mi-vampire. Dans ce monde-là, on ne devient vampire qu’à l’âge de 25 ans lors de cette transition, or tu ne peux pas y survivre.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est qu’on suit en parallèle l’histoire avec différent champs de vision, sur différente personne. Ce qui rend à mes yeux l’histoire plus dynamique et intéressante.

J’ai été surprise du monde sur les vampires que nous propose l’auteur, que je n’avais vu nulle part ailleurs pour ma part. Il est inspiré de ce qu’on pense des vampires dans les histoires en général, mais en y rajoutant le grain folie de l’auteur, qui a su inventer de nouvelle règle, de nouvelle façon d’être à ce monde vampirique.

En conclusion, l’histoire m’a plu dans son ensemble, ainsi que son univers. J’ai beaucoup aimé me plonger dans son histoire et suivre ses personnages et je me demande bien ce qui peut nous attendre dans le prochain tome !

set of star rating symbols

A lire absolument !


Avis partenaires :

Fifty Shades Darker
Mélie Grey
Passion livres