Blue spring ride #1

Blue spring ride T1.jpg

«Savoir renoncer est aussi une force.»

séparation (4)

Titre : Blue spring ride Auteur : Io Sakisaka
Editions : Kana   Genre : Manga, shôjo
Sortie : 5 juillet 2013   Pages : 181

séparation (4)

Résumé : À son entrée au lycée, Futaba s’est transformée. Douce et féminine au collège, elle devient plus énergique et garçon manqué. La jeune fille veut changer pour ne plus être mise à l’écart par ses camarades. Mais ses nouvelles amitiés sont artificielles et Futaba va bientôt remarquer les limites de son changement de personnalité… Un jeune homme va l’aider à prendre un nouveau départ. Ce garçon ressemble étrangement à son premier amour, serait-ce lui ?


avis (1)

J’ai eu un plaisir immense à lire ce livre.

L’histoire est celle de Futaba une jeune fille qui n’aime pas les garçons, sauf un : Tanaka. Lorsqu’ils sont aux collèges, ce dernier lui donne un rendez-vous. Or il ne vient jamais et de retour de vacance, il aura déménagé sans qu’on sache la raison. Quelques années plus tard, au lycée, ils vont se retrouver, sauf que les deux ont bien changés et ne sont plus les collégiens qu’ils étaient à l’époque.

Dès les premières lignes on accroche au principe directement, même si c’est déjà du vu et revue. J’aime le fait que les personnages se retrouve séparer sans savoir pourquoi, de façon précipitée et qu’ils se retrouvent des années plus tard, alors que les deux sont bien différents d’avant.

La fin était toute mignonne et laisse présager que des bonnes choses à venir.

Tanaka était au collège un jeune garçon petit et réservé. Sauf qu’une fois revenu au lycée il a bien changé. Il a grandi et n’est plus l’homme chaleureux d’avant, au contraire, il est devenu froid.

Futaba elle, était une jeune fille plutôt féminine. Sauf qu’en arrivant aux lycées, pour continuer à se faire apprécier par certaines filles, par peur de se retrouver seule, elle finit par devenir assez masculine, afin de ne pas faire de l’ombre à ces dernières. Elle n’aime pas les garçons, les détestent même, sauf que ce n’est pas pareil avec Tanaka.

Le style de dessin est simple mais efficace et surtout très mignon.

En conclusion ce fut une lecture agréable et mignonne comme tout. Une histoire dont j’ai envie de découvrir la suite.

set of star rating symbols

Une excellente lecture !


Avis partenaires :

Fifty Shades Darker

Publicités

Perfect world #1

Perfect world T1.jpg

«Je te trouve admirable Ayukawa. Tu avais un rêve et tu l’as réalisé. Moi, j’ai laissé tomber.»

séparation (4)

Titre : Perfect world Auteur : Rie Aruga
Editions : Akata   Genre : Mangas, shôjo
Sortie : 13 octobre 2016   Pages : 167

séparation (4)

Résumé : Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent.
 


avis (1)

Après avoir de nombreuse fois entendu parler de ce manga, je me suis lancée et j’ai enfin lu le premier tome.

L’histoire est celle de Kawana et Ayukawa. Ils étaient amis au lycée, des années plus tard ils vont se retrouver, car Kawana se fait embaucher dans l’entreprise où travaille Ayukawa. Sauf que, Ayukawa a eu il y a quelque année un accident qui l’a rendu handicapé.

Dès les premières pages une question importante est posée : « Est-il possible d’aimer quelqu’un de handicapé quand on sait toutes les responsabilités et sacrifice que cela implique ? ». J’aime beaucoup la problématique qui est mise en place et qui fait réfléchir le lecteur sur la condition des handicapés.

La fin est émouvante et touchante. C’est une fin toute mignonne comme tout. Elle ne nous laisse rien entrevoir sur ce que serait possiblement par la suite, mais nous met du baume au coeur.

Kawana est une jeune fille qui rêvait d’être Designer, malheureusement la vie à fait qu’elle a fini par abandonner. Quand elle était au lycée, Ayukawa n’était pas qu’un simple ami pour elle, c’était le premier garçon dont elle est tombée amoureuse, même si cela ne fut pas réciproque. Elle va justement retrouver cet amour de jeunesse, car elle se fera embaucher comme consultante dans l’entreprise de ce dernier.

Ayukawa est un jeune homme ambitieux. Il a toujours su qu’il voulait être architecte et c’est ce qu’il est devenu. Même si en troisième année de fac un accident le rendis handicapé, il n’a pas abandonné et à finis par réaliser son rêve.

J’aime beaucoup le style de dessins qui est assez émouvant à mes yeux et qui nous entraine bien dans cette histoire toute mignonne.

En conclusion, c’est un manga très intéressant. Il aborde la problématique du handicap, que ce soit du point de vue des proches ou de celui qui la vie.

set of star rating symbols

A lire absolument !