Ville condamnée

Ville condamnée.jpg

«Les fantasmes des hommes avaient donné à l’amas de végétation une ode au mystère.»

séparation

Titre : Ville condamnée Auteur : Nicolas Villeneuve
Editions : Rebelle   Genre : Horreur, fantastique
Sortie : 25 novembre 2017    Pages : 228    Prix : 16€ en broché / 3.99 en E-book

séparation 2

Résumé

« Bienvenue à Mersin ».
C’est l’affiche qui accueille Marc et ses compagnons à l’entrée de la petite ville calme. Peut-être même trop calme. Pas de bruit, pas d’habitant… simplement des questions qui se bousculent dans les têtes et l’étrange sensation d’une présence qui murmure de fuir.


avis 6

Merci à Nicolas Villeneuve pour sa confiance

Je ne suis franchement pas une grande fan de tout ce qui est épouvante ou horreur d’ordinaire. Mais lorsque l’auteur m’a fait parvenir son résumé, ce dernier m’a intrigué et j’ai décidé de laisser une chance au roman.

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une écriture que j’ai beaucoup apprécié lire. Une histoire intéressante et une ambiance qui faisait peur, mais pas au point de m’en tenir la poitrine.

Nous nous retrouvons au tout début dans une station-service, un homme avec sa fille et son frère se retrouve en panne d’essence. Une femme viendra également dans la station-service pour demander un renseignement, mais le frère du personnage principal étant un peu abruti sur les bords va décider de lui crever les pneus. Elle se retrouve alors embarquée avec les trois autres personnages à chercher de l’aide. Sauf que très vite ils vont finir par se retrouver face à une ville abandonnée qui fait énormément flipper.

Parfois, on est un peu perdu, on se demande où on est, comment tout cela a pu arriver. D’ailleurs, comment en sommes-nous arrivés là ? Pourtant, l’écriture de l’auteur me captive à chaque page et me donnait envie de continuer malgré ma confusion. Je voulais connaître le fin mot de l’histoire et justement parlons-en de cette fin ! Surprenante, il n’y a pas d’autres mots pour la décrire. Inattendu et plaisante. J’ai beaucoup aimé de retournement de situation, cette fin qu’on ne peut imaginer un seul instant, qui finalement explique tout et nous donne des réponses face à la confusion à laquelle nous faisions face lors de notre lecture.

En conclusion, ville condamnée est une histoire qui m’a vraiment surprise. Ce n’ai pas du tout mon genre de roman et pourtant j’ai beaucoup apprécié ma lecture. J’ai aimée suivre cette histoire et les personnages et surtout, la fin en vaux le coup !

3.5

Publicités